Liberté...

Mais non, ce forum n'est pas flashy...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La Voie de l'Ananas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ynaf
Administratriste buguée (dans sa tête)
Administratriste buguée (dans sa tête)


Nombre de messages : 1651
Age : 24
Localisation : Dans ses pensées...
Date d'inscription : 23/03/2005

MessageSujet: La Voie de l'Ananas   Ven 28 Mar - 20:56

Loin, bien loin des débris de la petite Terre, existe une planète minuscule, dont les habitants peuvent faire le tour en quelques jours de marche. Les humanoïdes qui la peuplent seraient des descendants de colons Terriens, bien que cette planète-mère légendaire soit pour tous perdue à jamais. Ces êtres ont évolué à leur façon, coupés de toute trace de la civilisation de l'antique planète, et s'étant d'eux-mêmes répartis en deux clans...
Le Peuple Vert habite à l'origine les immenses forêts de verdure de l'hémisphère Nord de la planète, tandis que le Clan Orange vit dans les plaines d'herbe orangée du Sud. Entre eux, au niveau de l'équateur, la Frontière, ni totalement verte ni totalement orange, est un lieu où se mélangent forêt et plaine.
Pour ces deux clans, la vie aurait pu être paisible, s'ils n'avaient pas gardé de leurs ancètres cette peur de l'étranger, qui finalement les fit entrer en lutte permanente...


Clémentine vaquait à ses occupations. Elle ramassait paisiblement les Ombogas pour son dîner, dans l'immense plaine septentrionnalle de la Planète Orange. A la ceinture de sa robe-camouflage orangée, au niveau de sa cuisse droite, pendait un couteau, dont elle n'avait le droit de se servir qu'en cas d'attaque du Peuple Vert. Au niveau de son ventre, une poche spéciale se remplissait peu à peu des Ombogas, dont une partie serait donnée ensuite au Clan. L'Orangée avait bien sûr déjà apporté aux siens le nombre minimum d'Ombogas pour cette journée, et ce avant même que ne finisse la matinée, mais elle en cueillait tout de même davantage qu'elle n'en consommerait.
Le regard de la jeune fille errait sur la plaine immense. De là où elle se trouvait, ses yeux entraînés parvenait à percevoir le village voisin du sien, appartenant bien sûr lui aussi au Clan Orange, habilement camouflé par ses habitants. Les feuilles des plantes d'Ombogas, relativement hautes (du moins pour une Orangée de taille normale, comme l'était Clémentine), permettaient aux Orangés de passer inaperçu dans la plaine, et la jeune fille elle-même fut surprise en apercevant soudain juste devant elle un autre Orangé, qu'elle n'avait pas remarqué avant. Elle s'éloigna doucement, repartant à la recherche d'Ombogas à distribuer au village à son retour.


[HRP] Essayez de compter avec le Peuple Vert, ce serait plus amusant d'avoir vraiment les deux clans... N'oubliez pas qu'ils ont une vision des choses qui peut être totalement différente, ne serait-ce que sur le nom donné à la planète ! Quant à ce que j'ai mis en italique, considérons donc qu'il s'agit d'une "base" pour ce RP...
De plus, l'idéal serait peut-être des noms ayant un lien avec votre choix de "camp", qu'il s'agisse d'un nom rappelant le lieu de vie ou d'un choix rappelant la couleur...[/HRP]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ender
Visiteur occasionnel


Nombre de messages : 129
Localisation : ca depend
Date d'inscription : 20/07/2007

MessageSujet: Re: La Voie de l'Ananas   Sam 29 Mar - 1:45

Une chasse avait lieu dans la foret. Une chasse à l'homme. Vert-de-Gris courait. Il n'avait presque plus de gaz, il devait rejoindre la frontière au plus vite, sinon c'était la mort. Il était à pied, contrairement à ses poursuivants mais il lui restait un atout dans sa manche. C'était le moment, il alluma les deux briquets de l'antique machine accroché sur son corps. Se retournant subitement, il activa les pompes et le gaz sous pression gicla du réservoir dans son dos par les conduits fixés à ses avants bras. Les arbres le séparant de ses poursuivants s'embrasèrent instantanément. Ca ne les arrêterais pas. Leurs survies dépendaient des arbres, ils savaient éteindre les incendies mais cela les ralentirais, au moins jusqu'à atteindre la frontière, là bas il avait des amis.
Il avait toujours cru étant petit que les Orangées étaient fourbes et cruels, pourtant quand il avait été banni, ils l'avaient recueilli. Il avait été instruit par Girophare, probablement le seul archéologue de la planète. En particulier, il savait ce qu'était la planète, une sorte de débris de métal recouvert de terre. En creusant suffisamment, on découvrait des dédales de métal. C'est lui qui avait donné le lance flamme antique à Vert-de-Gris, le plus beau cadeau qu'il ait reçu.
Il atteignait la frontière. La lumière aveuglante le frappa d'un coup. Il s'était habitué aux Orangés bien plus vite qu'au pays dans lequel ils vivaient, tout y était trop lumineux, les ombres lui manquaient. C'est pour ça qu'il revenait dans la forêt, même le feu générait plus d'ombre que de lumière. Il était de retour dans les terre de lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alinoe
Dévôt du post


Nombre de messages : 636
Age : 24
Localisation : A l'ouest
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: La Voie de l'Ananas   Mar 1 Avr - 18:53

Myrtille marchait silencieusement sur le chemin Nord-Est. La gourde d’eau accrochée à sa ceinture se balançait au rythme de sa marche. Elle était vêtue d’une jupe noire, un peu déchirée sur le bord, et d’un haut blanc. Par dessus, elle portait une fourrure de tipuma. Elle avait tué elle-même le félin, facilement reconnaissable à sa robe verte et à ses rayures noires en forme de vagues.
La veille, elle avait repéré un troupeau de Lamatons qui broutaient paisiblement dans une clairière. Ces paisibles herbivores hauts sur pattes étaient, certes très difficile à tuer, mais possédaient une viande de qualité et une fourrure rouge épaisse et soyeuse très recherchée. Myrtille se dirigeait donc vers le troupeau, armée de son arc et de ses flèches.
Myrtille était jeune. Elle n'avait vécu qu'a peine 39 tours de la planète autour de l'étoile. C'est pourquoi, son père aimait moyennement qu'elle s'aventure seule à l'extérieur du village et préférait qu'elle l'aide à la forge. Mais Myrtille ne l'écoutait pas et continuait à sortir de l'aube au soir. Elle disait que chasser était sa passion et que personne ne l'en empêcherait.
Elle sauta par dessus un gros tronc d’arbre qui barrait le chemin. Elle continua à marcher quelques mètres, puis tourna à 90° et quitta le chemin. Là, elle sauta de rocher moussu en rocher moussu pour faire le moins de bruit possible. Après quelques minutes, elle s’arrêta pour reprendre son souffle. Sur le rocher où elle était, elle aperçut un interstice dans lequel était niché un objet de bois. Elle le prit. L’objet avait la forme d’une sphère légèrement aplatie. Dessus, il y avait gravé des petits traits. La sphère était surmontée d’une sorte de plumeau en bois plus foncé. Myrtille se demanda ce que cela représentait et qui l’avait sculpté et posé ici. Elle le fourra dans son sac, et repartit à la rencontre des Lamatons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ynaf
Administratriste buguée (dans sa tête)
Administratriste buguée (dans sa tête)


Nombre de messages : 1651
Age : 24
Localisation : Dans ses pensées...
Date d'inscription : 23/03/2005

MessageSujet: Re: La Voie de l'Ananas   Mar 1 Avr - 19:41

Clémentine, en voulant s'éloigner de l'Orangé qu'elle avait aperçu, s'était doucement rapprochée de la Frontière. Elle n'y prêtait d'ailleurs plus tellement attention, son village faisant partie des plus proches de la Forêt.
Alors qu'elle ramassait les Ombogas, elle se rendit compte qu'il y se passait quelque chose d'étrange, au milieu de ces arbres d'un vert vif... Elle redressa la tête, et l'odeur vague de la fumée la surprit. Bien que ce phénomène fut rare, ce n'était pas la première fois qu'elle la sentait, et certains dans le village murmuraient, certains en souriant, d'autre en soupirant, que le fameux verdâtre recueillit par le Clan Orange en était le responsable. Elle-même ne l'avait jamais rencontré, et se demandait comment il pouvait faire s'embraser ainsi les arbres.

Par curiosité, elle s'approcha davantage encore de la Frontière, la main droite sur son couteau, prête à défendre chèrement sa vie si un verdâtre tentait de lui lancer un sort...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ender
Visiteur occasionnel


Nombre de messages : 129
Localisation : ca depend
Date d'inscription : 20/07/2007

MessageSujet: Re: La Voie de l'Ananas   Mar 1 Avr - 23:31

Vert-de-Gris marchait entre les Ombogas. Ces horreurs couvraient littéralement l'hémisphère orange, leurs racines puissantes desséchant les sols tout en sécrétant les toxines qui donnait sa couleur si particulière à la terre. Et c'était tellement humide que ça ne brulait quasiment pas, une vraie malédiction. Heureusement pour les Orangés, leurs fruits étaient délicieux et nutritifs. Etrangement, elles n'avaient jamais dépassé la frontière, laissant l'hémisphère vert fertile.
Soudain, une Orangée brandissant un couteau surgit de derrière un plan d'Ombogas. La tension monta d'un coup. Avant qu'elle ne charge, bien que les différences entre l'Orangé et le Vertolien se situait plus au niveau de l'intonation et des expressions que dans la langue elle même, il déclara en Orangé d'un ton unis :" Du calme demoiselle, je suis ici en ami. Je me rend à Limonole" Si elle l'attaquait, il aurait surement l'avantage, elle ne semblait pas formé au combat et il était beaucoup plus grand, mais il n'aimait pas tuer les Orangés, surtout au corps à corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Voie de l'Ananas   Aujourd'hui à 3:19

Revenir en haut Aller en bas
 
La Voie de l'Ananas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voie de la Navigation
» Prérequis pour la voie de la Médecine
» La voie du Martyre
» la decentralisation ,seule voie de developpement du pays.
» les prerequis pour la voie de la médecine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liberté... :: Bureau des poussières :: Archives-
Sauter vers: